Guitarist Acoustic n°17 - Guitarist Acoustic n°7 - Guitar Part - Spécial acoustique 1 - Guitar Part - Spécial acoustique 2 - Guitare magazine 220 - Guitares et Claviers 211 - Guitar & Bass - Guide de la guitare acoustique n°12

QUEGUINER OM

Table : Sitka, barrage en X allégé
Dos et éclisses : palissandre de rio
Manche : acajou - 14 cases hors caisse
Touche : ébène, 20 cases
Mécaniques à graissage manuel façon Kluson
Pour : des bois fantastiques
- construction et finition hors pair
- confort de jeu et confort du manche
- équilibre spectral parfait des notes charmeuses, nerveues ou délicates selon le jeu, sur toute la tessiture
- de trés grandes possibilités d'expression
Contre : elle ne sonne pas comme une Martin, est-ce un bien, est-ce un mal ?

Expressive

Alain Quéguiner est un luthier français qui a su imposer des formes personnelles, ce qui ne l'empêche pas non plus de proposer des copies lorsqu'on lui demande. En voici un exemple construit sur la base d'une OM 28 Martin de 1930, avec l'adjonction d'un pan coupé afin de faciliter l'accés aux aigus.Ce n'est peut être pas ce qui est le plus représentatif des guitares de ce luthier mais, en tout cas, ca démontre l'excellente qualité du travail qu'il réalise.

La forme OM est donc la même que celle de la 000, mais le diapason est un peu plus long, ce qui convient généralement mieux à ce que l'on attend aujourd'hui. La prise en main révèle un grand confort, on se sent tout de suite à l'aise sur cet instrument . Le dos et les éclisses sont faits en palissandre de Rio de la même teneur que ceux réalisés à l'époque, il est magnifiquement veiné. A ce propos, sachez que les conventions internationales interdisent désormais la coupe de ces bois, seuls les stocks peuvent être utilisés (la loi a été assouplie: au début toute utilisation en était interdite!). Il faut donc se précipiter si vous voulez une telle essence, et ça coûte généralement moins cher quand on passe par un luthier...La table et le dos sont bordés par un filet en érable ondé, on remarque également un motif herringbone en tour de table et autour de la rosace. La décoration est d'une sobriété à l'image de celle des Martin, avec un motif en nacre à la tête et des repères de touche en nacre. A noter que, sur la tranche, les repères ont beau être tout petits, ils sont aussi en nacre !! La table est réalisée en épicéa de Sitka, les fibres y sont régulières et rectilignes mais pas particulièrement serrées. A priori, c'est un bon choix car cela donne beaucoup de souplesse.

Le barrage est en X et allégé, sa particularité est d'être avancé d'environ quinze millimètres en direction de la rosace. Ainsi, on a donc un chevalet moins bridé et une table plus vive. Ca s'entend!
En contrepartie, on en peut monter que des cordes souples à médiums, mais connaissez-vous beaucoup de monde qui joue sur des jeux heavy aujourd'hui ?

Le manche en acajou arbore un profil qui mélange harmonieusement une réminiscence de V avec un bel arrondi. Et on obtient les avantages des deux!
A savoir qu'on se sent aussi à l'aise en position académique qu'en passant le pouce par-dessus. On trouve toutes sortes de qualités dans les ébènes, celui employé pour la touche fait partie du dessus du panier... Il comporte des frettes de taille moyenne, plus grosses que celles utilisées par Martin à l'époque, qui bénéficient d'une finition sans reproche. L'intonation est précise, les attaques sont franches. Le chevalet en ébène est du type "pyramide", ainsi nommé à cause des petites pyramides situées de part et d'autre du sillet , la fixation des cordes se fait par des chevilles. Sillets de tête et de chevalet sont réalisés en ivoire de mammouth, et les mécaniques sont de copies de Kluson à bain d'huile, look vintage oblige!

La puissance dégagée par cette guitare est bonne, la projection aussi. Toutefois, ce n'est pas l'atout principal de l'instrument. On note tout d'abord un équilibre spectral parfait où aucune partie de la tessiture ne prend le pas sur une autre. Le sustain est absolument magnifique et long, les harmoniques se déroulent lentement, leur rapport se modifiant de façon trés naturelle. Un sustain comme ça, ça n'a pas de prix !!

La grande force de cette guitare réside certainement dans les possibilités d'expression qu'elle offre. Selon son jeu, on peut obtenir des notes charmeuses et ensorceleuses, des notes délicatement ourlées emplies d'une timidité virginale, des notes plus mordantes où le punch rivalise avec la nervosité, et même des notes qui semblent sans grande personnalité mais qui seront utiles pour mettre en valeur d'autres passages. Et le plus extraordinaire, c'est que ces considérations sont valables pour toute la tessiture!
Si vous aimez varier vos moyens d'expression, cette guitare va vous combler !
Elle répond bien aux rythmiques avec cependant un grain présent, il est clair qu'il ne faut pas la cantonner qu'à cela. Variez vos intentions et vous obtiendrez un finger-picking beau et expressif, où vous pourrez naviguer en toute liberté. Quant au solo, vous pouvez laisser libre cours à vos pensées, elles seront toutes reproduites par la guitare. Evidemment, le résultat n'est vraiment à la hauteur des qualités de l'instrument que lorsqu'on posséde une technique suffisante, ça va de soi. Attention tout de même, cette guitare est une copie de Martin, mais la sonorité n'est tout de même pas tout à fait identique, ce n'est pas un reproche mais il est bon de les savoir...

Guide de la guitare acousique - Hors série Guitare&Claviers n°12 -

 

Accueil - Modèles - Atelier - Presse - Interview - Album - Gros plans - Contact - Tarif