Guitarist Acoustic n°17 - Guitarist Acoustic n°7 - Guitar Part - Spécial acoustique 1 - Guitar Part - Spécial acoustique 2 - Guitare magazine 220 - Guitares et Claviers 211 - Guitar & Bass - Guide de la guitare acoustique n°12

JumboQUEGUINER JUMBO 9906

Mécaniques
: Gotoh 510 dorées, boutons en ébène
Manche : acajou du Brésil touche ébène
Corps : table épicéa de Sitka, barrage en "X" allégé, dos et éclisses en palissandre indien
Chevalet : Palissandre de Rio, sillet ivoire
Couleur : vernis brillant naturel, teinté "vintage" pour la table
Etui : rigide

BILAN
Pour : un instrument exceptionnel a tout point de vue
Contre : la rendre est un déchirement

Découvrir une belle guitare est toujours un moment plein d'émotion, mais cette fois, cela atteint des sommets. A l'ouverture de l'étui, cette merveille vous apparaît comme un bijou précieux dans son écrin, d'une beauté a couper le souffle. L'ensemble, puis chaque partie, chaque détail, séduisent le regard, forcent l'admiration. On se surprend à contempler l'instrument un long moment, avant de s'en saisir avec précaution. La silhouette de cette jumbo ne correspond à aucun standard, et pourtant nous semble familière, signe que le dessin est une réussite, harmonieux, élégant et racé.

Ce qui frappe d'abord, c'est la beauté de la table taillée dans un sitka exceptionnel, aux cernes larges et réguliers, superbement maillé, elle est mise en valeur par un vernis brillant légèrement teinté d'une subtile nuance "vintage". La finesse de la filetterie en nacre (rosace et bord de caisse) et l'absence de plaque de protection ajoutent encore à sa majesté. La tête pourrait être a elle seule une oeuvre d'art. Dessin original bien sûr, le mariage des divers éléments est un exemple de classe et d'harmonie. Sur un fond en placage de Rio d'une belle nuance fauve, bordé d'une subtile filetterie de nacre et d'érable, se détachent le logo du luthier et deux oiseaux découpés dans deux variétés d'abalone différentes. Effet garanti. La dorure des mécaniques ajoute encore, si besoin était, a la préciosité de l'ensemble. L'exécution en est époustouflante, témoigne de la virtuosité du luthier. On retrouve les oiseaux de nacre en guise de repères sur la touche en ébène bordée d'un filet d'érable masquant le pied des frettes. L'ensemble de la guitare est a l'avenant. Même une revue de détail minutieuse ne révèle aucun défaut.

Mais qu'on ne s'y trompe pas, ce magnifique objet est avant tout un instrument de musique. Et dés les premières notes c'est au tour des oreilles d'être subjuguées. Le son est incroyable. Le timbre est charpenté, généreux et subtil. Les graves épais et puissants ne roulent pas, mais restent étonnement précis. Les aigus sont pleins, timbrés, présents, et cela jusqu'en haut de la touche, d'une telle qualité qu'on se prend a regretter l'absence d'un pan coupé. L'équilibre est parfait sur tout le spectre, la puissance, la projection, le sustain décoiffent vraiment. De plus l'instrument a du tempérament, il supporte les traitements musclés sans broncher, mais sait aussi répondre aux caresses, montrant une dynamique fabuleuse. C'est un tel enchantement qu'on en oublierait presque un confort de jeu qui n'a rien a envier a l'esthétique, en particulier grâce aux frettes jumbo reprises très bas sur la touche.

Si l'on devait déposer une "guitare étalon" au pavillon de Breteuil, elle serait sans doute bien proche de celle-là. Cette guitare n'a que quelques jours mais elle enterre déjà allégrement des "vintage" prestigieuses même exceptionnelles. Cela promet ! Lutherie d'art? Travail d'orfèvre? Les superlatifs manquent. Et si vous pensez que tout cela est exagéré, voire "bidonné", allez vérifier par vous-même, vous ne serez pas déçus. Merci a l'heureux propriétaire de cette pure merveille d'avoir consenti a s'en séparer et a nous la confier pour quelques heures.

- Guitar&Bass n°65 - septembre 1999

 

Accueil - Modèles - Atelier - Presse - Interview - Album - Gros plans - Contact - Tarif